F1: UNE TRADITION PREND FIN AU DÉPLAISIR DE CERTAINS

ACTUALITÉS | 5 février 2018

Marion Brodeur-Laperrière

Dès le Grand Prix d’Australie qui annonce le début de la saison à la fin du mois de mars, la F1 perdra l’une de ses traditions : les « grid girls ». Ces jeunes femmes, dont le principal atout est leur beauté, étaient placées sur les grilles de départ pour indiquer aux pilotes l’endroit où se placer.

 

Depuis un an, le propriétaire Liberty Media s’est interrogé à savoir si la tradition devait se poursuivre ou non, jugeant qu’elle ne convenait plus aux valeurs d’aujourd’hui. Puis, faisant notamment suite au mouvement #MeToo, la décision de retirer les « grid girls » des pistes a été prise, tout comme d’autres organisations l’ont fait.

 

Les « grid girls », considérées comme des objets sexuels et publicitaires par le mouvement féministe Les Effrontées, manqueront toutefois à de nombreuses personnes. D’après divers sondages, 60 % à 70 % des fans et des pilotes sont contre l’abolition, considérant par exemple que ces femmes font autant partie de la F1 que la course elle-même et qu’il ne serait pas intéressant d’être garé près d’un homme à la ligne de départ.

 

Référence

http://auto.lapresse.ca/course-automobile/f1/201801/31/01-5152094-les-grid-girls-avant-les-departs-cest-fini.php

 

Source

Non applicable

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés