UN « VIAGRA FÉMININ » PRODUIT AU QUÉBEC POUR FEMMES MÉNOPAUSÉES

ACTUALITÉS | 21 février 2018

Claudelle Nielly-Thibaul

L’intrarosa, un médicament servant à augmenter le désir sexuel des femmes ménopausées, devrait faire son entrée sur le marché canadien d’ici peu.

 

L’inventeur du produit, un endocrinologue québécois nommé Fernand Labrie, a pratiquement terminé la construction de son usine à L’Ancienne-Lorette et il prévoit que la production débutera cet été. Santé Canada devrait également donner son approbation d’ici peu pour la commercialisation.

 

Le médicament, qui s’applique sous forme d’ovule, est constitué de gras de palmier et d’une petite quantité de  déhydroépiandrostérone (DHEA). La DHEA est l’hormone qui fait défaut aux femmes ménopausées, ce qui amènerait des sécheresses vaginales, des irritations douloureuses, et donc une baisse de désir sexuel.

 

«On offre aux femmes une nouvelle approche où il n'y a pas d'effets secondaires. Avec l'œstrogène, il y avait toujours la crainte du cancer du sein ou des thromboses. Nous ce qu'on a découvert, c'est la vraie cause de la ménopause qui est la diminution de DHEA», affirme le Dr Labrie.

 

Cependant, comme l’explique un pharmacien interviewé par TVA Nouvelles, il faut comprendre que ce médicament n’agit pas au niveau psychologique en créant du désir, mais plutôt en soulageant des problèmes physiques.

 

Le produit est déjà en vente aux États-Unis et en Europe. On estime que, dans le monde, c’est 700 millions de femmes qui souffrent de troubles sexuels reliés à la ménopause, dont trois millions seulement au Canada.

 

Référence

http://www.tvanouvelles.ca/2018/02/19/le-viagra-feminin-bientot-au-canada

 

Source

Non applicable

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés