SYRIE : DES SERVICES SEXUELS CONTRE DE L’AIDE HUMANITAIRE

ACTUALITÉS | 28 février 2018

Claudelle Nielly-Thibault

Une enquête réalisée par la BBC a dévoilé les pratiques inacceptables des organismes d’aide qui œuvrent en Syrie. Dans ce pays qui est en guerre civile depuis 7 ans, les femmes qui désirent recevoir de la nourriture doivent souvent payer celle-ci par des faveurs sexuelles.

 

Les Nations Unies et les autres organismes caritatifs en cause affirment avoir une politique de « tolérance zéro » face aux abus sexuels et nient être au courant de ces pratiques. Pourtant, selon l’enquête, ces abus sexuels seraient si répandus que plusieurs femmes refuseraient d’avoir recours à l’aide alimentaire. Celles qui rapportent de la nourriture à leur famille sont ensuite soupçonnées d’avoir « vendu leur corps ». On remarque aussi que des Syriennes se « marient » temporairement à des employés des agences humanitaires pour recevoir des repas. Parfois, l’aide est aussi livrée « gratuitement », mais des services sexuels sont quand même exigés a posteriori.

 

Par le passé, le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) avait mené l’enquête sur ces pratiques. En 2015, ces abus sexuels avaient même été l'objet d'une réunion des agences des Nations unies et des organisations caritatives internationales. Malgré les nouveaux programmes qui avaient été lancés et la promesse d’être plus sévère avec les employés, la situation semble avoir perduré.

 

Référence

http://www.bbc.com/afrique/monde-43210506

 

Source

Non applicable

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés