ÉTATS-UNIS : LE NOMBRE DE FEMMES ENCEINTES POURRAIT PRÉDIRE LES RÉCESSIONS

ACTUALITÉS | 28 février 2018

Claudelle Nielly-Thibault

Des économistes du National Bureau of Economic Research, aux États-Unis, ont avancé que dans leur pays, le taux de fertilité pourrait servir d’indicateur pour évaluer la santé économique. Leurs recherches ont démontré que les trois dernières récessions ont été précédées par une baisse de conception dans la population qui s’est amorcée bien avant l’effondrement des marchés financiers.

 

Il est bien connu que l’incertitude économique n’est pas favorable à la fertilité, qui serait plutôt corrélée à « l’optimisme envers le futur ». Les éléments embryonnaires d’une récession se faisant sentir bien avant l’arrivée de celle-ci, dissuaderaient les Américains de faire des enfants. Ainsi, selon l’étude, le nombre de femmes enceintes serait un outil aussi efficace, sinon plus, que les « thermomètres » traditionnels, comme l’indice de confiance des consommateurs ou les prix de l’immobilier, pour prévoir les problèmes économiques.

 

Référence

http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/02/27/pour-anticiper-les-recessions-comptez-les-femmes-enceintes_5263090_3234.html

 

Source

Non disponible

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés