DES « THÉRAPIES DE CONVERSION » SERAIENT TOUJOURS OFFERTES AU CANADA

ACTUALITÉS | 21 juin 2017

Claudelle Nielly-Thibault

Au Canada, sur les dix provinces, seulement trois (Québec, Manitoba, Ontario) ont explicitement légiféré pour interdire les thérapies de conversion. Ces thérapies, généralement faites dans un contexte religieux, visent à rendre hétérosexuelles les personnes homosexuelles.

 

Un groupe de l’Université de Lethbridge, en Alberta, a récemment mis sur pied une campagne pour dénoncer et faire interdire ce type de thérapie de réorientation sexuelle dans leur province. Dans cette partie du Canada où la religion prend une place plus importante, des thérapies du genre seraient performées sur des enfants aussi jeunes que cinq ans. Le tout étant remboursé par le gouvernement albertain.

 

Sur l’efficacité de ces thérapies, le groupe d’universitaires fait l’affirmation suivante : « Les techniques de conversion se sont montrées capables de réduire l’excitation sexuelle déclenchée par des stimulis à contenu homosexuel, mais elles n’ont pas entraîné efficacement une augmentation de la réponse à des stimuli hétérosexuels et elles n’ont jamais transformé des homosexuels exclusifs en hétérosexuels. »

 

De plus, celles-ci ont des conséquences terribles qui pourraient aller de la dépression au suicide. Elles sont d’ailleurs la cible d’un mouvement mondial qui souhaite leur éradication. Dans certains états américains, de même qu’en Chine, au Brésil et sur l’Île de Malte, elles sont maintenant illégales.

 

La Société américaine de psychiatrie condamne aussi toute forme de thérapie « basé[e] sur l’hypothèse que l’homosexualité en soi est une maladie mentale ou basé[e]  sur l’hypothèse que le patient doit changer son orientation sexuelle ».

 

Référence

http://www.rcinet.ca/fr/2017/06/20/therapie-pour-convertir-les-homosexuels-en-heterosexuels-toujours-offerte-au-canada/

 

Source

Non applicable

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés