LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

ACTUALITÉS | 9 mars 2018

La Journée internationale des droits des femmes a été le témoin de plusieurs évènements, manifestations et grèves à travers le monde afin de souligner les gains et les manquements à l’atteinte de l’égalité des sexes.

 

Au Québec

La campagne de mobilisation #Consensus a été lancée mercredi en invitant les Québécois et les Québécoises à porter un cœur jaune pour montrer leur appui aux survivantes et victimes de violences à caractère sexuel, en plus de revendiquer des actions. En soirée a eu lieu le spectacle-bénéfice Consensus pour célébrer le courage des survivantes. Le spectacle était organisé par Québec contre les violences sexuelles et Je suis indestructible. L’auteure Léa Clermont-Dion a proclamé : « Nous sommes tous et toutes liés très intiment au sujet des violences sexuelles. Que ce soit parce que c’est arrivé à une sœur, à une amie, à notre blonde, à notre mère ou à notre frère, ça vous touche, ça nous touche. On est plus que des statistiques. ».

 

Le gouvernement provincial a annoncé des investissements supplémentaires pour des organismes qui viennent en aide aux femmes victimes de violence. Principalement pour prévenir les agressions sexuelles et accompagner les victimes.

 

À l’international

En Espagne, une grève des femmes de 24 heures s’est illustrée par des piquets de grève marquant l’entrée des grands magasins, des perturbations dans les transports et l’absence de  présentatrices vedettes dans les médias.

 

En Irlande, la formulation d’un référendum national pour renverser l’interdiction constitutionnelle d’accès à l’avortement a été acceptée.

 

À Paris, en France, un grand rassemblement a eu lieu à 15 h 40, « pour marquer l'heure à partir de laquelle les femmes commencent à travailler gratuitement » a déclaré Ana Azaria, présidente de l'Organisation Femmes Egalité.

 

Au Népal, des voix s’élèvent contre l’inaction face aux agressions sexuelles qui ne font réagir que lorsque des enfants en sont victimes.

 

Au Guatemala, on dénonce l’analphabétisme qui touche entre 50 % et 90 % des femmes autochtones.

 

Au Montenegro, on s’insurge contre l’avortement sélectif qui défavorise les filles.

 

En ligne

Plusieurs femmes ont utilisé la plate-forme Twitter pour promouvoir l’évènement mondial #WikiGap  qui encourage les gens à écrire des articles portant sur des femmes, ou de les inclure dans des articles existants, afin de réduire l’écart dans la représentation entre les hommes et les femmes dans l’encyclopédie en ligne.

 

Références

http://www.ledevoir.com/societe/522130/consensus

http://www.ledevoir.com/societe/522111/quebec-annonce-d-autres-fonds-pour-les-femmes-victimes-de-violence

https://www.theguardian.com/world/2018/mar/08/international-womens-day-marked-by-protests-and-celebrations

http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/03/08/journee-des-droits-des-femmes-un-collectif-appelle-a-la-mobilisation-et-a-cesser-le-travail-a-15-h-40_5267530_3224.html

https://www.aljazeera.com/blogs/asia/2018/03/rape-nepal-180307134321758.html

https://interactive.aljazeera.com/aje/2017/gender-violence-in-guatemala/index.html

https://www.aljazeera.com/indepth/inpictures/girls-unwanted-country-women-180306133650069.html

http://www.lemonde.fr/photo/portfolio/2018/03/08/espagne-inde-pakistan-mexique-la-journee-des-droits-des-femmes-dans-le-monde_5267856_4789037.html

 

Source

Non applicable

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés