POUR LA PREMIÈRE FOIS, UNE FEMME EST À LA TÊTE DE LA GRC

ACTUALITÉS | 12 mars 2018

Brenda Lucki est une femme d’expérience : en plus de son service dans l’ex-Yougoslavie et dans la police civile des Nations unies en Haïti, elle a 31 ans de service à la GRC (Gendarmerie Royale du Canada), a été décorée de l’Ordre du mérite des corps policiers pour avoir contribué à de meilleures relations entre la GRC et les Autochtones du nord du Manitoba et était commandante du centre d’entraînement de la police fédérale à Régina depuis 2016. La semaine dernière, elle est également devenue la première femme à diriger la GRC de manière permanente, Berverley Busson ayant déjà occupé ce poste par intérim, il y a 11 ans.

 

La nomination de Brenda Lucki prend tout son sens aux yeux du premier ministre qui croit qu’elle sera bien placée pour contribuer à apaiser les tensions avec les Premières Nations émanant de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. De plus, Trudeau s’attend à ce que l’équité entre les sexes, la lutte contre les discriminations et le harcèlement au sein de la GRC et, plus généralement, le mieux-être psychologique de ses membres s’améliorent grâce à l’entrée en fonction de Mme Lucki.

 

Référence

http://www.lapresse.ca/actualites/national/201803/09/01-5156734-brenda-lucki-premiere-femme-a-diriger-la-grc.php

 

Source

Non applicable

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés