NOMBRE MINIME DE PLAINTES POUR VIOLENCE SEXUELLE QUI FINISSENT PAR UN PROCÈS

ACTUALITÉS | 20 mars 2018

Nombreuses sont les personnes qui ne voient pas leur présumé agresseur se faire accuser de façon formelle : c’est le cas d’environ trois personnes sur quatre qui ont porté plainte pour violence sexuelle.

 

On se demande alors : combien de dénonciations sont faites annuellement et combien d’entre elles aboutissent en accusations criminelles ? D’après des données obtenues par Radio-Canada (en vertu de la Loi sur l’accès à l’information) pour les villes de Saguenay, Trois-Rivières et de Sherbrooke, voici les ratios :

 

Entre 2013 et 2017, 77 % des plaintes ne se sont pas transformées en accusation à Saguenay. En ce qui concerne Sherbrooke, 75,5 % des cas n’ont pas mené à des accusations formelles et avec un résultat similaire, 78,5 % pour Trois-Rivières.

 

C’est un portrait statistique qui démontre que seulement une minorité des dénonciations se terminent par des accusations.

 

Selon Simon Lapierre, professeur à la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa, la situation est à régler. Il insiste : « Les recherches démontrent qu’il y a très peu de femmes qui vont faire de fausses accusations d’agression sexuelle ». Le professeur pense qu’une collaboration entre les policiers et les groupes de défense des droits des femmes est nécessaire pour remédier à ce problème.

 

Luc Mongrain, le porte-parole de la Sécurité publique certifie que les crimes portant atteinte à autrui (comme les crimes de nature sexuelle) sont considérés comme étant prioritaires.

 

Luc Mongrain dit que le travail des policiers est de regrouper les informations afin que le Directeur des poursuites criminelles et pénales porte une décision sur les plaintes. Le policier rajoute : « Malheureusement, si les chiffres ne sont pas à la hauteur des attentes de la population, il y a peut-être un questionnement autre à avoir, mais nous on travaille vraiment avec les dossiers qui nous parviennent et malheureusement on ne peut pas changer l’issue finale de la décision qui sera ultimement prise auprès des tribunaux ».

 

 

Référence

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1089769/agression-sexuelle-justice-victime-proces

 

Source

Non applicable

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés