CANCER DU PÉNIS : UN QUART DES PATIENTS NE REÇOIVENT PAS LES TRAITEMENTS RECOMMANDÉS

ACTUALITÉS | 22 mars 2018

Selon une étude internationale qui a été présentée à la conférence de l'European Association of Urology (EAU) à Copenhague, 25 % des personnes atteintes d’un cancer du pénis ne seront pas traitées avec la procédure recommandée, malgré les risques de mortalité. Cette procédure, qui implique l’ablation partielle ou totale du pénis, serait généralement sous-utilisée en raison des refus des patients et de la méconnaissance de la part des médecins.

 

Ces données peuvent s’expliquer par le fait que ce type de cancer est plutôt rare et donc que les procédures sont moins bien connues des professionnels de la santé. De plus, l’ablation du pénis est une intervention effrayante pour le patient pour qui ce traitement semble parfois pire que la maladie. « Nous constatons souvent que les patients ne veulent pas être traités, ou que les soignants des patients ne veulent pas prendre la décision de traiter », explique l’auteur principal de l’étude. Pourtant, les hommes qui passent par cette opération ont deux fois plus de chances de rester en vie.

 

Cette étude se conclut par une recommandation selon laquelle les types de cancers rares devraient être traités dans « des centres d'excellence nationaux ou même internationaux » où les médecins seraient mieux informés.

 

Référence

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer/cancer-du-penis-1-patient-sur-4-ne-subit-pas-l-amputation-recommandee_122177

 

Source

https://www.eurekalert.org/pub_releases/2018-03/eaou-1op031318.php

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés