POLOGNE : MANIFESTATIONS CONTRE UN PROJET DE LOI ANTI-AVORTEMENT

ACTUALITÉS | 26 mars 2018

La Pologne possède une loi anti-avortement déjà très sévère. En 2016, un projet de loi selon lequel toute personne, professionnelle ou patiente, participant à une IVG (interruption volontaire de grossesse) aurait pu être sanctionnée de cinq ans d’emprisonnement, était rejeté grâce à des manifestations d’organisation féministes polonaises. Aujourd’hui, l’histoire se répète, avec quelques nuances.

 

Vendredi dernier, dans plusieurs villes du pays, des manifestations de personnes de tous genres ont eu lieu pour protester contre un nouveau projet de loi. S’il était adopté, seul un risque grave ou mortel pour la mère, une grossesse issue d’une agression sexuelle ou une relation incestueuse pourraient constituer des motifs valides pour avoir droit à une IVG légalement. Une malformation sévère du foetus ou pouvant mener à la mort du nourrisson serait donc exclu comme motif légal pour avoir recours à une IVG.

 

Les pro-vie arguent que 96 % des avortements légaux sont présentement pratiqués sous le prétexte de la malformation. Les empêcher reviendrait à sauver trois vies par jour. Toutefois, le commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe dit que l’adoption du projet de loi contreviendrait aux « obligations de la Pologne envers la loi internationale sur les droits de l’Homme ». Il insiste que les droits des femmes et leur liberté quand à la sexualité et à la procréation ne devraient pas être étouffés.

 

Référence

http://www.lapresse.ca/international/europe/201803/23/01-5158485-projet-de-loi-anti-avortement-des-milliers-de-polonais-manifestent.php

 

Source

Non applicable.

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés