BLAGUE DE MAUVAIS GOÛT DE LA PART D’UN BAR DE DANSEUSES

ACTUALITÉS | 27 mars 2018

Un bar de danseuses nues de Terrebonne à fait la publicité de ses services, la semaine dernière, avec un slogan promouvant l’exploitation sexuelle. « Choisi [sic] la fugueuse de ton choix » était la devise – accompagnée d’une liste de plusieurs prénoms de danseuses – présentée aux clients.

 

C’est sur l’application Snapchat que le bar O’Gascon a publié son slogan faisant allusion au phénomène des adolescentes fugueuses. Selon les experts, le tiers des fugueuses mineures sont victimes d’exploitation sexuelle lorsqu’elles se retrouvent dans la rue.

 

« Franchement ! Quel mauvais goût ! Ça montre à quel point des gens qui sont dans l'industrie du sexe n'ont pas de conscience sociale. Le mot fugueuse, ça implique une mineure. Le comportement que cette image décrit est un comportement illégal » s’exclame Jennie-Laure Sully de la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES). Celle-ci est choquée que l’on puisse utiliser la lourdeur du phénomène de la fugue, et ce, pour faire de la publicité pour une entreprise.

 

Maria Mourani, criminologue et sociologique experte en gangs de rue affirme : « L'image de la fugueuse, c'est quoi ? C'est une ado de 14, 15, 16 ans qui se retrouve dans un réseau de prostitution. Ils capitalisent là-dessus pour essayer d'attirer des gars qui aiment les petites filles. Ils le savent que cette clientèle recherche des filles de plus en plus jeunes. On l'entend de la bouche des filles : les préférences sexuelles des clients, c'est des ados ».

 

Lorsque La Presse à contacté le fils du propriétaire, celui-ci avoue avoir diffusé l’image sur Snapchat. Cependant, il certifie que le bar de danseuses n’embauche pas de mineures. Il dit : « C'est peut-être de l'humour mal placé, là, mais je n'ai pas de mineures au bar. C'est qu'on est dans l'actualité avec l'émission... C'était plus pour faire un genre de blague... ». Il rajoute que plusieurs danseuses s’inspirent du phénomène de la fugue pour entrer en contact avec les clients, depuis la popularité de l’émission Fugueuse.

 

La directrice du Réseau Enfants-Retour Pina Arcamone, témoigne : « Je me mets dans la peau de parents dont la fille a fugué et est devenue victime d'exploitation sexuelle, l'horreur que ça doit être pour eux de voir ce genre de publicité ». Elle continue : « Compte tenu du contexte actuel, alors qu'il y a beaucoup de dénonciations et qu'on tente de sensibiliser le public au phénomène de l'exploitation sexuelle, c'est de très, très, très mauvais goût. C'est plus que déplacé ».

 

 

Référence

http://www.lapresse.ca/actualites/201803/23/01-5158551-un-bar-de-danseuses-offre-a-ses-clients-de-choisir-une-fugueuse.php

 

Source

Non applicable

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés