L’ABSENCE D’EXCUSES DU PAPE FAIT RÉAGIR

ACTUALITÉS | 30 mars 2018

Le pape a reconnu les injustices vécues par les Autochtones dans le monde entier mais sans vouloir excuser le rôle de l’Église catholique dans les pensionnats autochtones du Canada. Cette absence d’excuses a fait des remous chez les survivants des pensionnats. Un de ceux-ci, Peter Yellowquill, s’en désole : « Pour moi, c'est un coup de poignard dans les yeux, en tant que chrétien, je trouve ça extrêmement décevant, c'est vraiment une gifle pour ceux qui font l'effort de se réconcilier, de vraiment se réconcilier ».

 

Murray Sinclair, sénateur et ancien directeur de la Commission de vérité et réconciliation, a utilisé une métaphore puissante pour illustrer l’impact de l’absence d’excuses de la part du pape : « C'est comme si le conducteur d'une voiture disait : "Je suis désolé que vous ayez été blessé quand je vous ai écrasé, mais je ne suis pas responsable du fait que la voiture vous a écrasé" »

 

Une excuse de l’Église catholique fait partie des 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation.

 

Référence

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1092168/pensionnats-autochtones-decision-pape-excuse-gifle-survivant

 

Source

Non applicable

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés