LE DÉBAT SUR LA RÉMUNÉRATION DES MÈRES PORTEUSES CONTINUE

ACTUALITÉS | 6 avril 2018

Mariane Gilbert

Justin Trudeau, premier ministre du Canada, s’est exprimé pour la première fois sur le sujet controversé de la rémunération des mères porteuses. Il a déclaré : « C'est une réflexion que nous devons avoir en tant que société ». C’est à la suite d’une sortie du député libéral Anthony Housefather, la semaine dernière, que le sujet a refait surface. Ce dernier souhaite déposer un projet de loi pour rendre légale la pratique de payer les personnes faisant don de leurs ovules ou portant un enfant pour autrui. Il argumente que : « Il faut revenir sur les conclusions de 2004. Nous sommes 14 ans plus tard. Les mœurs au Canada ont changé, les personnes qui étaient des parents gais n'étaient pas à la table [en 2004] pour décider quoi faire ».

 

Plusieurs groupes féministes s’inquiètent que cette loi pourrait mener à l’instrumentalisation et au marchandage qui pourraient être faits du corps des femmes. La loi actuelle, adoptée en 2004, suit la même logique que l’interdiction de rémunérer pour les dons de sang et d’organes : éviter que les gens en difficulté vendent du tissu humain par nécessité.

 

À cela, Housefather répond : « Quand vous parlez du nombre d'ovules qu'une femme peut avoir au courant d'une vie, je ne considère pas que ça se compare à acheter un des deux seuls reins que vous avez dans votre corps ».

 

Référence

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1093271/grossesses-remunerees-meres-porteuses-reflexion-necessaire-justin-trudeau-premier-ministre

 

Source

Non applicable

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés