NOUVELLES PISTES DE RECHERCHES SUR LA FERTILITÉ DES FEMMES PLUS ÂGÉES

ACTUALITÉS | 11 avril 2018

Claudelle Nielly-Thibault

Des chercheurs de l’Université McGill ont récemment fait de nouvelles découvertes sur le mode d’alimentation des ovules. Lorsque ceux-ci sont en manque de nutriments, ils doivent se tourner vers de petits tubes appelés filipodes, mais jusqu’à maintenant, le processus de formation de ces tubes était inconnu.

 

L’équipe de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, dirigée par le professeur Hugh Clarke a découvert que ce serait en fait l’ovule lui-même qui, à l’aide de facteurs de croissance, envoie un signal lorsqu’il a besoin de nourriture. Ce sont ces facteurs de croissance qui stimulent la production de filipodes dans les cellules environnantes.

 

Or, il semblerait que lorsqu’une femme avance en âge, moins de filipodes se forment autour des ovules. Ces nouvelles connaissances pourraient donc permettre d’expliquer pourquoi les femmes plus âgées ont de la difficulté à concevoir et éventuellement trouver des manières de préserver leur fertilité plus longtemps.

 

Référence

http://publications.mcgill.ca/lebulletel/2018/04/09/a-linstar-des-nouveau-nes-les-ovules-envoient-des-signaux-lorsquils-sont-affames/

 

Source

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0960982218302240

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés