UNE ÉTUDE MONTRE UN LIEN ENTRE LA CONSOMMATION D’ALCOOL ET LE SYNDROME PRÉMENSTRUEL

ACTUALITÉS | 26 avril 2018

Le lien entre la consommation d’alcool et le syndrome prémenstruel (SPM) avait déjà été abordé dans quelques études isolées. Des chercheurs de l’Université de Southampton ont procédé à une méta-analyse dont la conclusion est qu’un cas de SPM sur dix dans le monde et deux sur dix en Europe seraient liés à la consommation d'alcool. « La consommation d'alcool était associée à un risque accru de SPM de 45 %, atteignant 79 % chez les grosses buveuses ».

 

Par contre, ils n’ont pu établir avec certitude le lien de causalité. Nous ne pouvons pas être sûrs que l'alcool provoque le syndrome prémenstruel ou vice versa, mais les femmes atteintes de SPM pourraient être invités[sic] à essayer de réduire leur consommation d'alcool pour voir si leurs symptômes s'améliorent", explique la professeure Hazel Inskip, directrice adjointe de l'Unité d'épidémiologie du cycle de vie du CRM à l'Université de Southampton.

 

Les chercheurs ont pourtant des raisons de croire que l’alcool pourrait effectivement augmenter les risques de vivre les symptômes reliés au SPM.  L’alcool a la propriété de changer les taux d’hormones dans le sang et peut également modifier la production de neurotransmetteurs apaisants.

 

Référence

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/sexualite/2-cas-de-syndrome-premenstruel-sur-10-seraient-lies-a-la-consommation-d-alcool_123395

 

Source

http://bmjopen.bmj.com/content/8/3/e019490

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés