LA FÉDÉRATION DES FEMMES DU QUÉBEC DOIT ÉCLAIRCIR SA POSITION SUR LE TRAVAIL DU SEXE

ACTUALITÉS | 2 mai 2018

**Le contenu de ce résumé a été modifié le 3 mai 2018 suite à la prise de conscience que le terme "pro-sexe" était utilisé de façon fautive et sans distinction avec le terme "pour le travail du sexe". Cette réalisation fut possible grâce à l'une de nos abonnée sur facebook. **

 

Une récente sortie médiatique de la Fédération des femmes du Québec (FFQ) au sujet des changements de zonage à Laval qui auraient eu un impact sur des travailleuses de salon de massages érotiques aurait déplu à certaines des membres de cette fédération. La position officielle étant la neutralité, afin de représenter autant les abolitionnistes que les membres défendant une position pour le travail de sexe, on a reproché à la FFQ d’avoir pris une position pour le travail du sexe lorsqu’elle a accusé l’administration du maire de Laval d’avoir «échoué» à sa responsabilité d'assurer «la sécurité et le bien-être de toutes les femmes qui y vivent ou y travaillent légalement».

 

La prochaine assemblée générale sera donc l’occasion de clarifier la position de la FFQ sur le sujet du travail du sexe. La présidente, Gabrielle Bouchard, explique que la discussion ne visera pas à changer la position de neutralité de la FFQ, mais plutôt de « faire les différences entre des positions philosophiques et des besoins d'intervention et d'action dans le quotidien des femmes », explique-t-elle. « La FFQ a une position où on soutient les deux, mais on va éclaircir comment ça se passe dans le quotidien.»

 

Selon Mme Bouchard, l’intervention au sujet des changements de zonage à Laval « n'était pas une prise de position pour le travail du sexe, c'était une prise de position pour des femmes qui nous demandaient de l'aide ».

 

Référence

https://quebec.huffingtonpost.ca/2018/04/30/federation-femmes-quebec-eclaircir-position-prostitution_a_23424051/

 

Source

Non applicable

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés