ÉDUQUER LES JEUNES PAR RAPPORT AUX SEXTOS

ACTUALITÉS | 8 mai 2018

Il y a de plus en plus de cas d’adolescents victimes d’intimidation par sextos. Quel est le rôle des parents et des établissements scolaires ?

 

Nathalie Legault, la présidente de l’Ordre des sexologues du Québec est concernée. Elle dit : « On a hâte que les cours d’éducation à la sexualité reviennent dans les écoles ! ».

 

Pour faire de la prévention dans les écoles québécoises, la présidente de l’Ordre des sexologues du Québec souligne l’importance des cours d’éducation sexuelle. Elle insiste :  « Il faut éduquer les jeunes, il faut les aider à réfléchir, parce qu’on n’éliminera pas Internet ».

 

Selon elle, multiples études ont prouvé que l’éducation à la sexualité a un « impact réel sur la diminution de ces comportements qui relèvent de la violence, de l’agression sexuelle ».

 

« Des fois, les parents ont l’impression que le téléphone, c’est comme un journal intime, mais non. On peut vérifier le téléphone, on peut voir les images, on peut surveiller », dit Nathalie Legault qui pense que les parents devraient davantage surveiller ce que font leurs enfants. Elle pense également que la communication parents-enfants en ce qui concerne les outils technologiques est essentielle.

 

D’après la sexologue, l’adolescence est une période durant laquelle il est difficile d’anticiper les conséquences de ses propres gestes et de se projeter dans le futur. Ainsi, elle affirme que certains jeunes envoient des photos à leurs amis car ils croient : « que ça va permettre d’avoir un chum ou une blonde. Ils pensent que ça pourrait être une manière de séduire qui est efficace ».

 

Référence

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1098990/sextos-role-ecole-parents-education-sexologues-ordre-presidente-nathalie-legault

 

Source

Non applicable

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés