LE PREMIER JOUET TRANS AU MONDE EST CRÉÉ PAR DES QUÉBÉCOIS

ACTUALITÉS | 17 mai 2018

Depuis plus d’un an et demi, l’agence LG2 et l’organisme Enfants transgenres Canada ont mis au point le premier jouet pédagogique du genre pour les enfants. Inspiré des poupées russes, « Sam » tente d’enrayer la transphobie à la racine. Accompagné d’un court film d’animation, l’outil illustre en six temps (six poupées), la gamme d’émotions que peut vivre un enfant trans et le parcours unique lié à la transition. Le but est de sensibiliser les jeunes enfants, d’outiller les parents et les enseignants et de faciliter l’ouverture et la discussion sur le sujet très complexe et parfois tabou sur l’identité transgenre. L’objectif final est d’éduquer et de lutter contre la transphobie dans tous les milieux et d’offrir du soutien aux enfants se questionnant sur leur identité.

 

En 6 étapes, chaque poupée représente une phase par laquelle certains enfants peuvent vivre en se questionnant sur leur identité de genre. Avec l’aide du vidéo, les intervenants et les professionnels de l’éducation racontent l’histoire du personnage Sam aux enfants, les laissent s’amuser avec le jouet et les invitent à discuter ce qu’ils ont compris. Le designer graphique chez LG2, Jean-Philippe Dugal, explique que cela montre comment accepter ceux qui vivent avec cela et non comment être.

 

Jacques Pétrin, coordinateur de la Table nationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie des réseaux de l’éducation souligne la pertinence d’un tel jouet pour communiquer avec les enfants. Il précise que depuis quelques années, les questions sur le sujet transgenre se posent de plus en plus souvent, autant dans les écoles, les garderies et dans le milieu de la santé.

 

Sans l’aide de nombreux dons privés et d’une subvention du ministère de la Justice, la première distribution des jouets sera chapeautée par Enfants transgenres Canada qui devraient recevoir 500 exemplaires dans les prochaines semaines. Déjà, les responsables du projet ont reçu une vingtaine de demandes, dont sept provenant de milieu scolaire. Le but du projet n’est pas de s’enrichir, car certains jouets seront donnés gratuitement dans les écoles où des formations sur son utilisation se dérouleront, mais bien de faire de la prévention.

 

En effet, Annie Pullen Sansfaçon, d’Enfants transgenres Canada, souligne que les études montrent que 41 % des personnes transgenres ont déjà fait une tentative de suicide. La transphobie mène souvent à la dépression, l’automutilation et le suicide. L’équipe de LG2 espère que le jouet amène les jeunes à avoir de l’empathie et être plus compréhensif envers les enfants trans. Au final, le souhait est que la création puisse avoir une influence sur le taux de suicide et de mieux prévenir.

 

Référence

http://www.tvanouvelles.ca/2018/05/16/un-premier-jouet-trans-cree-au-quebec

 

Sources

http://enfantstransgenres.ca/arreter-la-transphobie-avant-quelle-commence/

https://lg2.com/fr/etude-de-cas/the-you-inside-project

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés