LE QUART DES JEUNES ATHLÈTES VICTIMES DE VIOLENCE SEXUELLE

ACTUALITÉS | 25 mai 2018

Une nouvelle étude par la chercheuse Sylvie Parent de l’Université Laval révèle que plus d’un jeune athlète sur quatre est victime de violence sexuelle. C’est la première étude au Québec qui comptabilise la prévalence du phénomène.

 

Par violences sexuelles, elle entend autant le harcèlement, c’est-à-dire déshabiller du regard, frôlements répétés, gestes de fellation ou autre remarque à caractère sexuel non désirée et ayant rendu la personne mal à l’aise, que la production de matériel pornographique et le viol proprement dit. Plus de 1000 athlètes, âgés de 14 à 17 ans, qui évoluent dans le sport organisé au Québec, ont été sondés pour cette étude.

 

L’étude démontre qu’autant les garçons que les filles en sont victimes. La chercheuse précise : « On ne comprend pas encore pourquoi les athlètes masculins sont aussi à risque que les athlètes féminines, alors que lorsqu’on sort du contexte sportif, dans la population en général, les femmes sont quatre fois plus à risque d’être victimes de violence sexuelle que les hommes ». Elle ajoute : « Peut-être qu’on a seulement la pointe de l’iceberg » puisque son étude ne prend pas en compte ceux et celles qui ont abandonné le sport, peut-être en raison de ces violences sexuelles.

 

Référence

https://www.ledevoir.com/societe/528513/etude-sur-les-agressions-sexuelles-chez-les-jeunes-sportifs

 

Source

Non applicable

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés