RETOUR SUR LE SOMMET ACSEXE+ : SEXUALITÉS, ACCESSIBILITÉ ET HANDICAPS

ACTUALITÉS | 19 juin 2018

Le 17 juin dernier avait lieu le Sommet ACSEXE+, un évènement organisé par la Fédération du Québec pour le planning des naissances afin d’aborder une multitude de sujets touchant la sexualité et les handicaps. Quatre ateliers étaient offerts au cours de la journée, ainsi qu’une soirée dating avec Rencontre Adaptée, une agence de rencontre pour tous qui désirent trouver l’amitié ou l’amour.

 

Les 3 sex* a assisté au premier atelier intitulé « From medical to sexual : negotiations of consent », où la notion de consentement était explicitée de façon générale, mais aussi dans une multitude de situations propres aux personnes en situation de handicap. Non seulement le consentement se doit d’être exprimé au sein des relations intimes et sexuelles, mais aussi lors de procédures médicales, de soins à domicile, ou encore en public où de nombreux individus considèrent automatiquement que ces individus ont besoin d’aide et entrent dans leur espace vital. De nombreux autres défis ont aussi été soulevés par le groupe en ce qui a trait au consentement pour les personnes en situation de handicap, et ce, au quotidien.

 

Comme l’indiquait Shay Erlich et Jenna Roy, les personnes animant l’atelier, le personnel soignant, les aidants et les aidantes, les proches ainsi que les membres de la communauté s’attendent à ce que les personnes en situation de handicap donnent leur consentement aussitôt que ces personnes veulent aider, alors que ce n’est pas toujours le cas. Comme mentionnait Shay Erlich, « les gens sont conditionnés à tout de suite venir en aide à une personne en situation de handicap alors qu’elle en a pas toujours besoin. Il est important de ne pas prendre en considération ce que l’individu veut ». Jenna Roy a ensuite enchainé en mentionnant « Tout est dans la communication. Demandez à la personne : Quels sont tes besoins? ».

 

De plus, les deux personnes animant l’atelier ont discuté de divers outils et approches pouvant être utilisés par les personnes en situation de handicap afin d’établir leurs limites et faire preuve d’assertivité avec les personnes qui les entourent.

 

De plus, l’existence du Gold Star Program a été soulevée, une initiative créée dans le but d’outiller la population sur les pratiques aidantes à adopter auprès des personnes vivant en situation de handicap.

 

Mis à part cet atelier, trois autres présentations étaient planifiées au cours de la journée. Un atelier portant sur l’influence de la maladie, de la douleur et de l’handicap sur la sexualité était prévu, suivi d’un atelier sur les moyens avec lesquels les personnes en situation d’handicap peuvent pimenter leur vie sexuelle. Le dernier, pour sa part, visait à créer un espace pour les personnes queer en situation de handicap afin de discuter des défis uniques auxquels font face ces individus au quotidien.

 

Référence

Non applicable

 

Source

Les 3 sex*

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés