JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DE LA VIOLENCE SEXUELLE EN TEMPS DE CONFLIT

ACTUALITÉS | 21 juin 2018

Mise en place en 2015 par les Nations Unies, le 19 juin offre un moment pour dénoncer, sensibiliser et faire cesser, en temps de crise, les violences sexuelles. À l’occasion de cette journée, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a réitéré l’importance de cette problématique majeure dans beaucoup de pays : « Plus qu’une menace pour notre sécurité collective, les violences sexuelles commises en période de conflit sont une honte pour l’humanité ».

 

M. Guterres a pris le temps de rappeler les effets directs sur les victimes de ce type de violence : traumatisme, stigmatisation, maladies, grossesses non désirées et pauvreté. Souvent, ce sont des conséquences qui peuvent être transmises génération en génération; les enfants issus du viol sont pris avec des troubles de l’identité et des problèmes d’appartenance. Ces enfants « de la guerre » se retrouvent dans un vide juridique ou risquent de devenir apatrides et sont plus vulnérables au recrutement d’enfants soldats, à la traite et à l’exploitation. De l’autre côté, les mères se retrouvent marginalisées et reniées par la famille et par la communauté; l’enfant est considéré comme sympathisant de groupes extrémistes armés ou violents plutôt qu’une victime.

 

M. Guterres a souligné la volonté de l’ONU à collaborer avec les gouvernements, les sociétés civiles, les chefs et tous les partenaires des communautés pour soutenir les enfants et les mères violées en temps de guerre. Cet appui est précieux pour les intervenants œuvrant auprès de ces populations, soulignant ainsi la détermination à vouloir éliminer collectivement ce fléau et agrandir les services comme l’accès au soutien et à la justice.

 

Référence

Non applicable

 

Sources

https://news.un.org/fr/audio/2018/06/1016942

https://news.un.org/fr/story/2018/06/1016932

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés