PRÉVALENCE ET CORRÉLATS DE L'UTILISATION DU PRÉSERVATIF CHEZ LES FEMMES ET LES HOMMES CANADIENS ET CÉLIBATAIRES ÂGÉS ENTRE 40 À 59 ANS

PRODUCTION SCIENTIFIQUE

 

Karolanne O’Keefe

16 mai 2017

Date de publication

 

Mars 2017

 

Résumé original

 

Les taux déclarés d'infections sexuellement transmissibles (ITSS) parmi les Canadiens âgés de 40-59 ans ont augmenté. Cependant, il existe peu de données sur les comportements à risque pour ce groupe d'âge. La présente étude a investigué la prévalence et les corrélats de l'utilisation du préservatif lors du dernier contact sexuel pénien (PVI) chez les Canadiens célibataires sexuellement actifs (jamais mariés, séparés/divorcés) âgés de 40 à 59 ans (n ​​= 830).

 

 Les hommes étaient plus susceptibles que les femmes de déclarer avoir utilisé un préservatif lors du dernier rapport sexuel pénien (35,3 % contre 27,6 %). Le nombre de partenaires, le statut de la rencontre, le type de partenaire et les préoccupations concernant les ITSS étaient des prédicateurs bivariés significatifs de l'utilisation du préservatif chez les hommes et les femmes. De plus, l'âge, l'état matrimonial et les difficultés érectiles étaient des prédicateurs bivariés supplémentaires chez les hommes. Dans l’analyse multivariée, l’état matrimonial, le nombre de partenaires et le type de partenaire ont prédit l’usage du condom chez les hommes. Les hommes divorcés et séparés étaient 53 % moins susceptibles d'utiliser un préservatif que les hommes célibataires et jamais mariés. Les hommes qui ont signalé avoir eu deux partenaires ou plus au cours de l'année écoulée étaient près de deux fois plus susceptibles d'utiliser un préservatif que les hommes qui avaient eu qu’un seul partenaire au cours de la dernière année. Au fur de l’évolution de la relation (du stade de « fréquentation » à celui d’une relation plus engagée), les hommes étaient 26 % moins susceptibles de déclarer avoir fait usage du condom lors du dernier PVI.

 

Chez les femmes, le type de partenaire était le seul prédicateur multivarié significatif de l'utilisation du préservatif ; dans le cas d’une relation plus engagée, l’usage du préservatif était 33 % moins probable. L'utilisation du préservatif n'a pas été associée à une diminution du plaisir pendant le PVI. Des interventions de prévention des ITSS axées sur l'éducation et visant les personnes âgées entre 40 et 59 ans sont nécessaires.

 

Référence

McKay, A., Quinn-Nilas, C., et Milhausen, R. (2017). Prevalence and correlates use among single midlife Canadian women and men aged 40 to 59. The Canadian Journal of Human Sexuality 26(1). DOI : 10.3138/cjhs.261-A6.

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs

http://www.utpjournals.press/doi/abs/10.3138/cjhs.261-A6