AGRESSION SEXUELLE ET VIOLENCE DANS LES RELATIONS AMOUREUSES : LE RÔLE MÉDIATEUR DU STRESS POST-TRAUMATIQUE

 

PRODUCTION SCIENTIFIQUE

Karolanne O’Keefe

30 mai 2017

Date de publication

 

Mai 2017

 

Résumé original

 

Cette étude vise à documenter le rôle médiateur des symptômes de stress post-traumatique (SSPT) dans le lien entre l’agression sexuelle et différentes formes de victimisation vécues dans le contexte de relations amoureuses. L’étude se base sur l'Enquête sur les parcours amoureux des jeunes (PAJ) réalisée au sein de 34 écoles secondaires du Québec.

 

Les jeunes ont rempli un questionnaire portant sur leurs expériences de victimisation, y compris l’agression sexuelle vécue pendant l’enfance et la violence psychologique, physique et sexuelle vécue au sein de leurs relations amoureuses dans les 12 derniers mois. Les SSPT ont été évalués à l’aide du UCLA PTSD index. Sur un total de 8194 adolescents, 15 % des filles et 4 % des garçons ont rapporté avoir vécu une agression sexuelle.

 

Les résultats des analyses acheminatoires suggèrent un lien entre le fait d’avoir été victime d’agression sexuelle et un nombre plus élevé de SSPT. Cette étude comporte des implications pratiques pour la prévention et l’intervention sur le plan de la violence dans les relations amoureuses chez les victimes d’agression sexuelle.

 

Référence

Hébert, M., Daspe, M-E., Blais, M., Lavoie, F., et Guerrier, M. (2017). Agression sexuelle et violence dans les relations amoureuses : le rôle médiateur du stress post-traumatique. Criminologie, 50(1). DOI : 10.7202/1039800ar.

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs

https://www.researchgate.net/publication/317157097_Agression_sexuelle_et_violence_dans_les_relations_amoureuses_Le_role_mediateur_du_stress_post-traumatique