PROBLÈMES DE SOMMEIL PENDANT UN AN CHEZ LES ENFANTS D'ÂGE PRÉSCOLAIRE VICTIMES DE VIOLENCE SEXUELLE

 

Karolanne O’Keefe

 

 

PRODUCTION SCIENTIFIQUE

30 mai 2017

Date de publication

 

Mai 2017

 

Résumé original

 

Le but de la présente étude était d'explorer les troubles du sommeil chez les enfants d'âge préscolaire victimes de violence sexuelle sur une période d’un an. L'échantillon comprenait 224 enfants maltraités et 83 enfants ne l’ayant pas été, tous âgés entre 3 et 6 ans au moment de l'inscription à l'étude (T1), et 85 enfants maltraités et 73 enfants ne l’ayant pas été au moment de la seconde évaluation, environ 1 an plus tard (T2). Les troubles du sommeil ont été évalués à l'aide de rapports parentaux élaborés en suivant le modèle de la Liste de vérification des comportements pour enfants - Version préscolaire («Child Behavior Checklist – Preschool Version»).

 

L'analyse multivariée de la covariance a révélé que les enfants d'âge préscolaire victimes de violence sexuelle présentaient des scores plus élevés de troubles du sommeil que les enfants n’ayant pas subi ce type de violence lors de l’évaluation T1. Les résultats d'une analyse de régression ont révélé que les abus sexuels demeuraient associés à des niveaux plus élevés de troubles du sommeil même lorsqu’étaient pris en compte un ensemble de variables sociodémographiques.

 

Lors de l’évaluation T2, les enfants d'âge préscolaire maltraités présentaient encore plus de troubles du sommeil que les autres enfants. Les résultats d'une analyse répétée de la covariance à sens unique ont révélé que les enfants d'âge préscolaire maltraités présentaient un score de sommeil total plus élevé aux deux temps de mesure. Le temps n'a pas pu être associé au degré de troubles du sommeil et ceux-ci n'ont pas évolué différemment chez les enfants maltraités.

 

Les enfants d'âge préscolaire victimes de violence sexuelle risquent de présenter des troubles du sommeil. Ces résultats sont inquiétants étant donné les effets négatifs des troubles du sommeil sur le développement de l'enfant. Les implications cliniques et théoriques sont également discutées.

 

Référence

Langevin, R., Hébert, M., Guidi, E., Bernard-Bonnin, A-C., et Allard-Dansereau, C. (2017). Sleep problems over a year in sexually abused preschoolers. Paediatrics & Child Health. DOI : 10.1093/pch/pxx077.

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs

https://www.researchgate.net/publication/317094469_Sleep_problems_over_a_year_in_sexually_abused_preschoolers