SANTÉ PHYSIQUE ET MENTALE DES ENFANTS VICTIMES D’ABUS SEXUELS : COMPARAISONS ENTRE LES GENRES À PARTIR D’UNE ÉTUDE DE COHORTE APPARIÉE

PRODUCTION SCIENTIFIQUE

Karolanne O’Keefe

28 mars 2017

Date de publication

 

18 mars 2017

 

Résumé original

 

Comparativement aux enfants issus de la population générale, les enfants victimes d'abus sexuels reçoivent davantage de soins médicaux, tant pour des problèmes de santé physique que mentale. Cependant, les différences possibles entre les garçons et les filles victimes de violence sexuelle demeurent inconnues. Le manque de groupes témoins dans les études qui trouvent des différences entre les sexes empêche également de déterminer si les différences sont spécifiques à l'abus sexuel ou au sexe.

 

L'objectif de l'étude était d'évaluer les différences de santé physique et mentale entre les garçons et les filles victimes de violence sexuelle par rapport à celles de la population générale. Des bases de données administratives ont été utilisées pour documenter les problèmes de santé physique et mentale de 222 hommes et 660 femmes qui ont rapporté avoir subi des violences sexuelles entre 2001 et 2010. Un groupe témoin, constitué d’individus similaires à ceux du groupe précédemment décrit au niveau du sexe, de l’âge et de la provenance, a également été utilisé pour documenter les différences liées au sexe au sein de la population générale.

 

Les taux annuels d'incidence de diagnostics provenant des consultations médicales et des hospitalisations des hommes et des femmes ont été comparés sur les cinq années suivant un premier rapport d'abus sexuel en employant un modèle linéaire général mixte.

 

Les filles victimes de violence sexuelle étaient jusqu'à 2,2 fois plus susceptibles de consulter un médecin que les garçons victimes de violence sexuelle pour des problèmes de santé physique. Des résultats similaires ont été observés dans la population générale. À l'inverse, les résultats ont révélé que les garçons victimes de violence sexuelle étaient jusqu'à 2,3 fois plus susceptibles que les femmes de consulter un médecin pour des problèmes de santé mentale. Cette différence liée au sexe n'était pas apparente dans le groupe témoin.

 

Référence

Daigneault, I., Vézina-Gagnon, P., Bourgeois, C., Esposito, T., et Hébert, M. (2017). Physical and mental health of children with substantiated sexual abuse : gender comparisons from a matched-control cohort study. Child abuse & neglect. DOI : 10.1016/j. chiabu. 2017. 02. 038.

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs

https://www.researchgate.net/publication/315442533_Physical_and_mental_health_of_children_with_substantiated_sexual_abuse_Gender_comparisons_from_a_matched-control_cohort_study