AU SUJET DU BESOIN DE DÉFINIR LA VIOLENCE, ET POURQUOI CELA EST NÉCESSAIRE

PRODUCTION SCIENTIFIQUE

 

Karolanne O’Keefe

16 mai 2017

Date de publication

 

Avril 2017

 

Résumé original

 

Être en mesure de produire une définition précise d’un phénomène est une qualité essentielle à toute entreprise scientifique. Une bonne définition de la violence devrait être formulée de façon à exclure un certain nombre de comportements, tels que les accidents et la légitime défense, et à en inclure beaucoup d’autres, tels que l'abus d'enfants, les infractions sexuelles et les homicides.

 

 Les recherches portant sur la violence ont généré de nombreuses, et parfois contradictoires, définitions de la violence qui peuvent être organisées en 4 grandes approches : l'approche exemplaire, l'approche de la psychologie sociale, l'approche de la santé publique et l'approche de la recherche sur les animaux. Chaque approche présente des forces et des limites, mais pour distinguer pleinement la violence des autres comportements, il faut intégrer des éléments provenant de chacune d’entre elles. Une définition globale de la violence doit comprendre 4 éléments essentiels : il s’agit d’un comportement qui est (a) intentionnel, (b) indésirable, (c) non essentiel, et (d) nuisible. Une reconnaissance plus sophistiquée de certains éléments est nécessaire. Par exemple, le raccourcissement des télomères - une conséquence connue de la maltraitance envers les enfants - constitue un dommage beaucoup plus grave qu'une égratignure ou une ecchymose qui guérit complètement en quelques jours.

 

De nombreux problèmes sur le terrain sont dus, du moins en partie, à une attention insuffisante aux définitions, telles que la minimisation de la violence sexuelle, l'intimidation et d'autres comportements qui ne correspondent pas à des exemples prototypiques. Des définitions plus précises de la violence peuvent, entre autres, améliorer la surveillance, promouvoir une identification plus précise des causes et des conséquences, améliorer l'évaluation des résultats d’un traitement et guider l'élaboration de programmes de prévention.

 

Référence

Hamby, S. (2017). On defining violence, and why it matters. Psychology of Violence, 7(2). DOI : 10.1037/vio0000117.

 

Pour accéder à la production scientifique entière

https://www.researchgate.net/publication/315967513_On_defining_violence_and_why_it_matters