LE PLAISIR SEXUEL DES FEMMES ET LES ESPACES INTIMES DU SEXE HÉTÉROSEXUEL À CAPE TOWN (AFRIQUE DU SUD)

PRODUCTION SCIENTIFIQUE | 19 janvier 2018

Date de publication

 

Janvier 2018

 

Résumé original

 

Le plaisir sexuel est l'une des raisons les plus courantes de s'engager dans une activité sexuelle (en solo ou avec un partenaire) et le fait d’interrompre ce plaisir sexuel est également l'une des raisons les plus fréquemment invoquées pour ne pas utiliser des mesures sexuelles plus sûres, telles que le préservatif. Et pourtant, dans des contextes tels que l'Afrique du Sud, où les taux élevés de VIH, de grossesses non désirées et de violence sexiste fomentent davantage de messages basés sur la peur autour de la sexualité, le plaisir sexuel - et en particulier celui des femmes - est souvent négligé.

 

En utilisant les récits de femmes hétérosexuelles âgées entre 26 et 39 ans et issues de différents milieux socioéconomiques, ethniques, raciaux, éducatifs et religieux dans la région de Cape Town, ce chapitre examine comment les femmes hétérosexuelles en Afrique du Sud en viennent à comprendre et vivre leur propre plaisir sexuel dans le cadre des expériences plus larges que sont la négociation de l'activité sexuelle et, tout particulièrement, la prévention du VIH et de la grossesse. Les résultats mettent en évidence la manière dont le croisement des processus de colonisation, de médicalisation et d'apartheid ont fait taire les aspects positifs de la sexualité, et comment ce silence se manifeste dans les espaces intimes du sexe hétérosexuel.

 

Les résultats démontrent également comment ces silences perpétuent l'inégalité entre les sexes, augmentent le fardeau de la santé sexuelle et reproductive chez les femmes et limitent le succès des efforts de santé publique pour remédier à ces problèmes. En ce qui concerne les femmes de couleur en Afrique du Sud, pour qui la propriété et le contrôle de leur propre corps ont été historiquement si largement niés, ce chapitre démontre que les messages basés sur la peur et la honte autour de la sexualité ont été particulièrement préjudiciables. Selon l'auteur, développer une relation positive avec sa propre sexualité est donc un acte radical et important dans la poursuite d’une justice à la fois du genre et raciale.

 

Ce chapitre affirme que le succès de la lutte contre le VIH, le viol et les grossesses non désirées en Afrique du Sud, et dans le monde, passe par une approche plus nuancée et sexo-positive de la sexualité, qui célèbre la sexualité féminine et reconnaît la relation dynamique, et marquée par la négociation, qui unie la prévention et le plaisir.

 

Référence

Pascoe, L. (2018). Women’s sexual pleasure and the intimate spaces of heterosexual sex in Cape Town, South Africa [Chapitre de livre]. Dans Global Perspectives on Women’s sexual and reproductive health across the lifecourse (p.351-366).

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs

https://www.researchgate.net/publication/319941422_Women%27s_Sexual_Pleasure_and_the_Intimate_Spaces_of_Heterosexual_Sex_in_Cape_Town_South_Africa

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés