SCHÉMAS D'ATTRIBUTION CHEZ LES FEMMES AVEC ET SANS DIFFICULTÉS ORGASMIQUES

PRODUCTION SCIENTIFIQUE | 19 janvier 2018

Date de publication

 

Novembre 2017

 

Résumé original

 

Les personnes ayant des problèmes sexuels sont plus susceptibles de s’attribuer le blâme à la suite d’expériences sexuelles négatives, contrairement aux personnes sexuellement fonctionnelles qui attribuent leurs expériences sexuelles négatives à des facteurs externes, tels que la circonstance ou la situation.

 

Nous avons étudié les schémas d'attribution chez les femmes rapportant un orgasme difficile ou absent - un groupe ayant fait l'objet de bien peu d’études à cet égard - afin de déterminer si elles différaient des femmes sans problèmes orgasmiques. En utilisant une approche basée sur Internet, nous avons comparé les schémas d'attribution de 376 femmes ayant des difficultés orgasmiques avec ceux de 367 femmes sans difficulté orgasmique dans le cadre de cinq scénarios sexuels, deux présentant des expériences sexuelles positives et trois présentant des expériences sexuelles négatives.

 

Les femmes ayant des difficultés orgasmiques étaient plus susceptibles de se blâmer lors des expériences sexuelles négatives, y compris celles qui ne sont pas liées directement à leur difficulté orgasmique. Elles étaient également plus susceptibles de blâmer le manque de compétence de leur partenaire, alors que les femmes orgasmiques attribuaient plus souvent les expériences négatives aux circonstances. Les femmes ayant des difficultés orgasmiques étaient également moins susceptibles d'assumer le crédit ou la responsabilité lors d'expériences sexuelles positives. Les différences entre les groupes orgasmiques et non orgasmiques ont persisté, voire augmentées, quand l'âge et la difficulté à éprouver de l’excitation sexuelle ont été pris en compte.

 

Ces résultats soulignent le contraste frappant dans la façon dont les femmes avec et sans problèmes orgasmiques approchent des situations sexuelles et suggèrent plusieurs stratégies thérapeutiques.

 

Référence

L. Rowland, D., C. Medina, M., et R. Dabbs, C. (2017). Attribution patterns in women with and without orgasmic difficulties. The Journal of Sex Research. DOI : 10.1080/00224499.2017.1400514.

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs

http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/00224499.2017.1400514

 

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés