TAUX ÉLEVÉ D'INFECTIONS (GONORRHÉE ET CHLAMYDIA)  EXTRAGÉNITALES CHEZ LES HOMMES AYANT DES RAPPORTS SEXUELS AVEC DES HOMMES ET DES FEMMES TRANSGENRES AU PÉROU

PRODUCTION SCIENTIFIQUE | 19 janvier 2018

Date de publication

 

Novembre 2017

 

Résumé original

 

Les infections par la Neisseria gonorrhoeae et par la Chlamydia trachomatis extragénitales sont associées à la résistance aux antimicrobiens et à l'acquisition du VIH. Nous avons analysé les données d'une cohorte d'hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) et de femmes transgenres, suivie deux fois par trimestre pendant deux ans au Pérou.

 

Au cours du suivi, les cas d'incidents ont été identifiés à la suite de tests positifs à l’acide nucléique de N. gonorrhoeae ou de C. trachomatis. La succession de tests positifs a été définie comme étant une réinfection chez les personnes ayant un traitement documenté. Nous avons utilisé des équations d'estimation généralisées pour calculer les ratios de taux d'incidence ajustés (IRa). Sur 404 participants, 22 % étaient transgenres. Les taux d'incidence de l'infection rectale par N. gonorrhoeae et C. trachomatis étaient respectivement de 28,1 et 37,3 cas pour 100 personnes-années. Les taux d'incidence de l'infection pharyngée par N. gonorrhoeae et C. trachomatis étaient respectivement de 21,3 et de 9,6 cas pour 100 personnes-années. L’infection par le VIH a été associée à l’infection rectale incidente (aIRR = 2,43; IC 95 % 1,66-3,55) de N. gonorrhoeae. L'identification en tant que transgenre, versus HSH cisgenré, était associée à l’infection pharyngée par N. gonorrhoeae (aIRR = 1,85; IC 95 % 1,12-3,07).

 

L'incidence des infections extragénitales par la N. gonorrhoeae et par la C. trachomatis était élevée dans notre population. L'association avec l'infection par le VIH justifie l'évaluation de l'impact du dépistage et du traitement par voie rectale de N. gonorrhoeae sur la transmission du VIH.

 

Référence

Lao-Tzu, A-B., Konda, K., M. Calvo, G., Keith Vargas, S., Segundo Ramos, L., R. Segura, E., F, Caceres, C., et D. Klauser., J. (2017). High incidence of extra-genial gonorrheal and chlamydial infections among high risk men who have sex with men and transgender women in Peru. International Journal of STD & AIDS. DOI : 10.1177/0956462417744098.

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs

https://www.researchgate.net/publication/321371356_High_incidence_of_extra-genital_gonorrheal_and_chlamydial_infections_among_high-risk_men_who_have_sex_with_men_and_transgender_women_in_Peru

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés