OUTILS DE PRÉVENTION DE LA VIOLENCE SEXUELLE MULTIPLE

PRODUCTION SCIENTIFIQUE | 2 février 2018

Date de publication

 

Décembre 2017

 

Résumé original

 

Les programmes de prévention de la violence sexuelle sur les campus universitaires se sont multipliés ces dernières années. Bien que les recherches se soient également multipliées, un certain nombre de questions demeurent sans réponse et leur résolution pourrait aider les administrateurs de campus à prendre des décisions fondées sur des données probantes lorsqu’il est question de la mise en œuvre des efforts de prévention. C’est dans cette optique que le domaine de la science de la prévention a souligné la nécessité d'examiner l'utilité des sessions de rappel pour améliorer l'éducation à la prévention.

 

Le but de cet article est d'examiner comment deux méthodes de prévention - des ateliers éducatifs en petits groupes et une campagne de marketing social communautaire (SMC) - ont travaillé séparément et ensemble pour promouvoir un changement d'attitude lié à la violence sexuelle parmi les étudiants.

 

L'étude en deux parties a été menée dans deux universités. Les participants provenaient de cohortes successives d'étudiants de première année et ont été affectés au hasard à un programme de prévention de la violence sexuelle. Les participants ont ensuite été exposés à un SMC de prévention de la violence sexuelle, avant ou après une enquête de suivi. Les analyses ont examiné si les attitudes variaient selon le groupe d'exposition (programme seulement, SMC seulement, programme et SMC, exposition sans prévention).

 

 Les résultats ont révélé les avantages de la SMC en tant que stimulant lorsqu’il est question des changements d'attitude liés au fait d'être un spectateur actif dans le cadre de la prévention de la violence sexuelle. De plus, les étudiants qui ont participé au programme ont fait montre d’attitudes positives liées au SMC.

 

 Il s'agit de la première étude à examiner la combinaison des effets des différents outils de prévention de la violence sexuelle sur les attitudes des élèves. Elle présente également une méthode permettant de déterminer si les outils de prévention fonctionnent mieux séparément ou ensemble.

 

Référence

Banyard, V., J. Potter, S., Alison C. C., Williams, L., Moynihan, M.L., et G. Stapleton, J. (2017). Multiple sexual violence prevention tools : doses and boosters. Journal of Aggression. DOI : 10.1108/JACPR-05-2017-0287.

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs

https://www.researchgate.net/publication/321884590_Multiple_sexual_violence_prevention_tools_doses_and_boosters

 

 

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés