CHANGEMENTS AU NIVEAU COMMUNAUTAIRE DANS L'UTILISATION DU PRÉSERVATIF ET L'ADOPTION DE LA PROPHYLAXIE PRÉEXPOSITION PAR LES HOMMES GAIS ET BISEXUELS À MELBOURNE ET SYDNEY, AUSTRALIE: RÉSULTATS DE LA SURVEILLANCE COMPORTEMENTALE RÉPÉTÉE EN 2013-17

 

PRODUCTION SCIENTIFIQUE |14 juin 2018

Date de publication

 

Juin 2018

 

Résumé original

 

La prophylaxie préexposition (PrEP) a été rapidement déployée dans de grands projets de mise en œuvre financés par des fonds publics à Victoria et en Nouvelle-Galles-du-Sud, en Australie. En employant la surveillance comportementale auprès des hommes gais et bisexuels, nous avons analysé l'utilisation et l'effet de la PrEP, en particulier sur l'utilisation du préservatif par les hommes gais et bisexuels n'utilisant pas la PrEP.

 

Nous avons recueilli des données provenant des enquêtes périodiques de la communauté gay de Melbourne et de Sydney (GCPS), des enquêtes transversales sur les hommes adultes gais et bisexuels de Melbourne, VIC, et Sydney, NSW. Le recrutement a eu lieu dans des lieux ou événements gais et en ligne. Les participants admissibles étaient âgés de 18 ans ou plus (recrutement en face à face) ou de 16 ans ou plus (recrutement en ligne), étaient des hommes (y compris les participants transgenres qui se sont identifiés comme étant des hommes) et ont eu des rapports sexuels avec un homme au cours des 5 dernières années, qu’ils se soient identifiés comme étant gay, bisexuel ou les deux. À l'aide de la régression logistique multivariée, nous avons évalué les tendances liées à l'utilisation du condom, aux rapports anaux sans condom avec partenaires occasionnels (CAIC) et à l'utilisation de la PrEP par les hommes gais et bisexuels, en contrôlant la variation de l'échantillon au fil du temps.

 

Entre le 1er janvier 2013 et le 31 mars 2017, 27 011 participants ont rempli des questionnaires dans les GCPS de Melbourne (n = 13 051) et Sydney (n = 13 960). 16 827 ont rapporté avoir eu des rapports sexuels avec des partenaires masculins occasionnels au cours des 6 mois précédant l'enquête et ont été inclus dans ces analyses. En 2013, 26 (1 %) des 2692 hommes ont déclaré des CAIC, étaient séronégatifs et utilisaient la PrEP, contre 167 (5 %) des 3660 hommes en 2016 et 652 (16 %) des 4018 hommes en 2017 (p <0 · 0001). 1360 (46 %) des 2692 hommes en 2013, 1 523 (42 %) des 3660 hommes en 2016 et 1229 (31 %) des 4018 hommes en 2017 (p <0,0001) ont signalé une utilisation régulière du préservatif. En 2013, 800 (30 %) des 2692 hommes séronégatifs ou non testés et n’utilisant pas la PrEP ont déclaré une CAIC, contre 1118 (31 %) des 3660 hommes en 2016 et 1166 (29 %) des 4018 en 2017 (tendance non significative). Une augmentation rapide de l'utilisation de la PrEP par les hommes gais et bisexuels à Melbourne et à Sydney s'est accompagnée d'une diminution tout aussi rapide de l'utilisation régulière du préservatif.

 

D'autres administrations devraient envisager la possibilité d'une augmentation des CAIC au niveau communautaire lors de la modélisation de l'introduction de la PrEP et de la surveillance de son effet.

 

Référence

Holt, M., Toby, L., Mao, L., Kolstee, J., Zablotska, I., Duck, T., Allan, B., West, M., Lee, E., Hull, P., Grulich, A., De Wit, J., et Paul Prestage, G. (2018). Community-level in condom use and uptake of HIV pre-exposure prophylaxis by gay and bisexual men in Melbourne and Sydney, Australia of repeated behavioral surveillance in 2013-17. The Lancet HIV. DOI : 10.1016/S2352-3018(18)30072-9.

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs :

https://www.researchgate.net/publication/325608592_Community-level_changes_in_condom_use_and_uptake_of_HIV_pre-exposure_prophylaxis_by_gay_and_bisexual_men_in_Melbourne_and_Sydney_Australia_results_of_repeated_behavioural_surveillance_in_2013-17

 

 

© Les 3 sex*. 2017. Tous droits réservés