CONTESTER LE CONSENTEMENT À L’ÉDUCATION SEXUELLE

PRODUCTION SCIENTIFIQUE | 2 novembre 2017

Karolanne O’Keefe

Date de publication

 

13 octobre 2017

 

Résumé original

 

Cet article explore les discours sur le consentement affirmatif dans le curriculum et la politique d'éducation sexuelle. Elle retrace les façons dont les discours sur le consentement ont émergé dans les débats sur l'éducation sexuelle, en se concentrant d'abord sur le militantisme de deux jeunes femmes de l'Ontario qui ont fait pression sur le gouvernement provincial pour inclure le consentement dans un nouveau programme d'éducation physique et de santé.

 

Leur activisme est instructif pour la façon dont leur lobbying a fini par être intégré dans la logique du curriculum, avec des résultats d'apprentissage et des plans de leçon qui apprivoisent la passion de leur protestation. En ce qui concerne les lois sur l'âge du consentement - une autre arène où les discours du consentement disciplinent la sexualité des jeunes - je me demande comment notre discours pédagogique et légal sur la sexualité refuse paradoxalement sa force.

 

C'est l'argument central de cet article - à savoir que le concept de consentement entraîne avec lui, dans l'éducation, une logique procédurale qui méconnaît la sexualité comme une expérience transparente, communicative et rationnelle et qui met en erreur la conformité à l'apprentissage.

 

Référence

Gilbert, J. (2017). Contesting consent in sex education. Sex Education. DOI : 10.1080/14681811.2017.1393407.

 

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs

https://www.researchgate.net/publication/320659320_Contesting_consent_in_sex_education